La liste

13 mai 2016

Actu

On ne va pas faire un onze des absents, on va pas non plus donner un avis trop tranché, puisqu’après tout, ce n’est qu’une liste, pas des résultats. Mais après ce que Dédé nous a pondu hier, on est en droit au moins de discuter de ce fameux bout de papier avec des noms dessus, donnés par un Dédé toujours au top de sa forme niveau communication (y a pas des fois des mecs comme Deschamps ou Blanc, qui, à force d’être cloisonnés dans leur code de communication par leurs supérieurs, voire par eux même, en conférence de presse ou dans leur moindre sortie, ont pas envie de faire péter leur chemise, claquer la bise à tout le monde et se barrer sur du du Pat Sébastien ? Non, pardon, le footeux aime cette absence de fond et de réponses concrètes).

Bref, un Gilles Bouleau remonté comme jamais et c’est parti.

La liste

On est pas bien là ? Petite bière, petite liste, on va pouvoir se demander qui on va aligner contre l’Albanie. Ah oui au fait hein, faut quand même rappeler à tout le monde que l’Euro débute à partir des huitièmes quand même. Non parce que ce groupe…

Ah, Costil ? Moui bon ça se comprend, même si il apprécie la cuisine orientale depuis quelque temps, ses boulettes sont rattrapées par ses anciennes saisons réussies. On fait pas en fonction de la forme ? Bon, bon…

Lloris, Mandanda. Patron, patron. Franchement, tu nous cales deux gardiens comme ça, dans 5 ans les dieux du foot se retournent contre toi, Aréola se sera fait les croisés, et on se tapera le fils de Sébastien Frey.

Côté défense ça a l’air plutôt cohérent, vu de loin. De très loin. Dans le noir. Lucas Digne devra rendre le déguisement de mascotte, puisque Dédé l’embarque ! Faut toujours un plus petit pour souder les autres qui se moquent de lui. Esprit de groupe avant tout ! Saison correcte à la Roma, en balance avec Kurzawa, ok Didier ! Mais Mathieu… Même à Barcelone, ils savent pas qui c’est. Enfin plus, plus depuis un an. Le côté peut jouer à plusieurs postes aide, mais Sam Umtiti était là, et ça fait bien chier. Ah bah tiens le voilà en réserve. Même sur sa vignette il fait la gueule.

Koscielny, Varane, Mangala (mouais, merci la ligue des champions), Evra (C’EST QUI LA TAUPE BORDEEEEEL ?), Jallet, Sagna (ah non, voilà la revanche des dieux du foot, elle a frappé les latéraux).

Les milieux ! Y en a du talent là, tranquille, on peut avoir que des réactions positives là. Moussa ?

Faudra quand même se renseigner sur ce que font Moussa et Didier dans les chambres quand les autres jouent au baby. Non franchement… Déjà que voir jouer Newcastle c’est difficile, alors en plus quand l’équipe déteint sur Sissoko, on a cru dire lui dire au revoir. Malheureusement… Même les supporters des Magpies ne comprenaient pas ses sélections cette année, mais ils devront faire avec.

Pogba, Lass, Kanté, Blaisou, Cabaye (miam le jeu léché de Crystal Palace, même si il a fait une saison raisonnable), le reste est sans surprise, et logique.

Côté attaque, voilà le cœur des débats : Grizi, ok, Coman, ok (au vu de sa montée en puissance, sa vitesse, sa technique, sa présence dans un très gros club, c’est manifestement une saison de fou pour lui), Martial, et dieu Dimitri. Après bon… En fait, Deschamps a fait dans l’équilibre physique : un grand et un gros pour entourer le petit. Giroud a été techniquement, dans les stats et de part son influence dans le jeu d’Arsenal (qui a perdu en cela un buteur décisif, que n’est pas devenu Sanchez), totalement inexistant. Gignac, lui, enfile les buts avec les Tigres, mais sa sélection pose question par rapport au niveau de jeu au Mexique, et son efficacité en EDF.

Une colo ou une compèt ?

Il faut aller plus loin qu’une liste de nom, on le sait. La question qui se pose, c’est du coup celle de l’existence d’un esprit de groupe, et donc, potentiellement, de personnes pouvant nuire à ce dernier. Voire également de concurrence, d’entente à certains postes, des questions moins sur un talent pur ou une forme du moment.

Ne pas sélectionner Ben Arfa, c’est ne pas sélectionner un joueur dans la meilleure saison de sa vie, et c’est donc difficile à comprendre. Mais tout choix englobe une idée générale. Deschamps veut construire une identité qui peine à se dégager et qui aurait été remis en question en cas de choix « surprise ». Il veut construire un plan d’ensemble, qu’il prépare depuis un certain temps. D’où également le choix de prendre Giroud. Qui peut se targuer d’avoir un tel rôle de pivot ? Personne.

Gignac, c’est dans le côté physique, mais largement plus difficile à comprendre, dans la mesure ou Gameiro, dans un rôle de renard que la France n’a pas vraiment et pourrait trouver utile dans les matchs bloqués, fait une saison de fou avec Séville.

Mais là encore, tout se joue dans le volonté de continuer avec les mêmes depuis les dernières sélections. Et quitte à prendre les mêmes depuis un certain temps (mis à part Kanté et Coman peut être), Dédé préfère aussi s’entourer de joueurs qui l’aiment, qu’il aime, et qui s’entende. Mais la grande question, c’est est ce que, dans un euro chez elle, la France peut se passer d’élément hyper talentueux, juste pour prétexte l’esprit de groupe ? Le fait qu’il n’y ait pas Benzema, doit par exemple, avoir soulagé Deschamps pour prendre Giroud, tant on sait que les deux se détestent.

Tout est question de savoir si l’on part en colo, qu’on veut une bonne ambiance, un groupe qui se connaît, plutôt que de tenter quelque chose, et que la mayonnaise ne prenne pas. On était assez mitigé hier soir. Que Dédé fasse parler la poudre, et prouve que réussir cette compétition, c’est un peu plus que sortir des poules et réussir à avoir zéro dérapage dans les médias.

Croc&forme |
JeremSport |
pronocloque |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lesgazellespompignacaises
| Edgar, le gamin qui roule
| Elevage Arbor